LES PETITS RUISSEAUX...

Publié le par Laurence

"Les petits ruisseaux font parfois de grandes rivières" dit ma sage Persane entre l'écriture de deux lettres de sa griffe acérée (mais juste). J'aurais aimé lui passer le clavier en ce dimanche caniculaire, mais elle a préféré étaler son épaisse fourrure sur les tommettes fraîches de la cuisine pour une sieste pas même crapuleuse! Bon, revenons à nos moutons, ou plutôt à nos petits ruisseaux...Il y a quelques mois, j'avais sollicité votre attention sur ce blog sur la procédure engagée par PIerre ETAIX et Jean-Claude CARRIÈRE pour tenter de libérer quelques chefs-d'oeuvre cinématographiques commes "LE SOUPIRANT" "YOYO" ou "LE GRAND AMOUR" sortis dans les années 60, puis "confisqués" par un producteur indélicat.  Pot de terre contre  pot de fer, l'artiste contre le producteur. Une pétition était lancée, vous avez été quelques uns, parmi mes visiteurs à la signer comme moi. Petites gouttes d'eau ajoutées à d'autres gouttes d'eau, petits ruisseaux etc. 56.000 signatures furent recueuillies. Toutes ces gouttes d'eau ont dû finir par peser dans la balance de la justice, puisque les films de Pierre ETAIX vont enfin pouvoir être restaurés et  projetés dans les salles. Vous pouvez lire le récit de l'ensemble de l'histoire EN CLIQUANT ICI . Cette histoire qui se finit bien alors que l'artiste atteint ses 80 ans et commençait peut-être à desespérer de voir disparaître son oeuvre à tout jamais, me réjouit et me donne surtout un peu d'espoir sur l'utilité des modestes signatures citoyennes.  Un petit clic + un petit clic ++++ peut parfois donner une grande claque à certaines injustices ! Hier, justement, j'assistais à une réunion pour soutenir un jeune metteur en scène - et talentueux auteur Frédéric FERRER qui fait depuis trois ans un travail magnifique et exemplaire dans les Anciennes Cuisines de l'Hôpital Psychiatrique de Ville Evrard ( lieu chargé de la mémoire de Antonin ARTAUD  et Camille CLAUDEL qui y séjournèrent, hélas). Le Conseil Général a pris la décision de le virer, au bout de trois ans,  arbitrairement, sans explications et sans avoir vu son travail. Il ne sera pas le seul. La CULTURE va souffrir des charges financières transférées aux régions par l'Etat et souvent aussi, elles se cacheront derrière cet argument pour remiser certaines vraies démarches artistiques fortes, mais sans paillettes, aux oubliettes. Je ne crois pas que notre nouveau Ministre de la Culture nous mettent à l'abri de la "CULTURE CAVIAR"...Si vous voyez ce que je veux dire. Bref, nous aurons d'autres pétitions à signer , en espérant qu'elles aient toutes un dénouement heureux comme l'histoire de Pierre ETAIX.

Publié dans MES BONHEURS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
voilà je suis là...j'ai lu..je signerai lorsqu'il le faudra....et je lirai...car...TES LIVRES ME SONT ARRIVES ...ENFIN!!A très bientot ma soeurette!Plein de bisous
Répondre
A
BonjourLe grand amour de Pierre Etaix, un chef d'oeuvre, nous avions découvert la (très) jeune Nicole Calfan, comme elle était belle !J'ai toujours et suis encore (on ne se refait pas) très sensible à la beauté féminine, et là j'avais été comblé.
Répondre
A
Bonjour Michèle !Après 4 mois de panne internet, me voici enfin de retour. C'est avec plaisir que j'ai validé ta demande pour rejoindre ma communauté.Gros bisous et à bientôt
Répondre
L
<br /> Ah mais voilà une bonne nouvelle! Vive internet<br /> <br /> <br />
N
Toujours aussi pleine d'enthousiasme, c'est bien toi , que je suis ravie de retrouver !Je te bisoute fort chère LaurenceNaturella
Répondre
L
<br /> Moi aussi, je suis ravie de te retrouver! Je vais d'ailleurs de ce pas, faire un petit tour chez toi. Bizzzzzzz<br /> <br /> <br />
P
Pas de problème, dans ces cas-là il est toujours chargé !
Répondre