BOHÈME ...

Publié le par Laurence

.. Non , ce titre n'a rien à voir avec la chanson d'Aznavour, mais c'est un mot que j'aime et si l'on accepte de remonter avec moi, mon esprit d'escalier, vous verrez qu'il n'est pas là, tout à fait gratuitement. Au contraire. La BOHÈME et la MORAVIE sont les composantes de la RÉPUBLIQUE TCHÈQUE, PRAGUE fait partie sans doute  des plus belles capitales du monde. J'ai eu la chance d'y aller, il y a longtemps, avant qu'elle ne soit envahie de touristes. Pour des raisons que je ne développerais pas ici, j'ai des affinités particulières avec ce pays et sa culture, donc, quand l'association "ÉCRITURES DU MONDE" dont je suis membre m'a fait savoir qu'il y aurait à THÉÂTRE OUVERT (à deux pas de chez moi, de surcroît, collé au Moulin Rouge)des lectures de " NOUVELLES DRAMATURGIES TCHÈQUES"...Je me suis précipitée et depuis deux jours , je conserve ce petit billet que je n'ai pas eu le temps de venir "poster" ici. Vous m'avez suivi dans mon esprit d'escalier ? Donc, mardi soir, j'allais avec curiosité écouter la pièce d'un auteur inconnu de moi (et de tous ceux qui étaient dans la salle, je pense) ROMAN SIKORA . Sa pièce s'appelait : CONFESSION D'UN MASOCHISTE...La curiosité enflait encore... elle ne fut pas déçue quand j''entendis les premiers mots du texte répétés avec vigueur par Sébastien CHASSAGNE - qui fit une lecture brillante - : "JE PROTESTE ! JE PROTESTE! JE PROTESTE! JE PROTESTE! ..."J'étais déjà prête à suivre ce personnage subversif et bourré d'humour, en un mot régénérant comme toute l'écriture de cette pièce qui porte un regard neuf sur notre vieux monde déliquescent. Quant à la fin de la lecture, j'ai découvert l'auteur, il avait une petite quarantaine, une stature de bûcheron et des yeux malicieux derrière ses lunettes, il ne ressemblait pas tout à fait à son écriture (traduite, bien sûr et fort bien) mais dès qu'il a pris la parole ou plus exactement quand son traducteur a relayé sa parole, je me suis autant régalé à entendre sa vision du monde que son théâtre. Il s'affirmait de "gauche" avec un soupçon d'anarchisme, ce qui me renvoyait à des tas de questions que je n'ai pas pu lui poser dans ce débat, un peu monopolisé par le maître des lieux Lucien Attoun. C'est quoi (par rapport à nous) "être de gauche" dans un pays qui a subi et chassé le communisme ? Il a dit aussi, toujours avec calme, mais non sans causticité qu'il avait aimé  "L'auteur" VACLAV HAVEL...pas le PRÉSIDENT ! On parle rarement de la Tchéquie et pourtant ce petit territoire est la terre natale de grands artistes, de grands auteurs et en tout premier lieu de l'incontournable FRANTZ KAFKA, bien sûr.

Je suis sûre que vous entendrez parler de celui ci, retenez son son nom : ROMAN SIKORA. Pour conclure le débat, il a raconté une petite histoire qui reflète à merveille et l'humour de ce pays et l'état d'exaspération de nos voisins...égal au nôtre :

Dans notre pays - dit-il -: - Le pessimiste apprend le russe , l'optimiste apprend l'anglais et le réaliste apprend à tirer !

 

prague-bridges.jpgPRAGUE...

Publié dans MES BONHEURS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

loula 09/12/2011 16:35


bonsoir Laurence...... Ton personnage est bien pessimiste.... où va donc son pays ?  et nous où allons-nous ?
et toi où vas- tu ? que fais-tu ?  je te fais une grosse bise

Andiamo 09/12/2011 12:32


N'est ce pas à Prague que certains réalisateurs se rendent afin d'y tourner des scènes censées se dérouler à Paris ?


Car il paraît que cette ville reseemble beaucoup à notre capitale, et que le coût pour filmer une scène est nettement moins prohibitif.

chantal 08/12/2011 20:05


Un peu dure,la conclusion,tu ne trouves pas?


Bisous réalistes...je préfère...