RENTRÉE...THÉÂTRALE !

Publié le par Laurence

Rentrée depuis mardi soir dernier à Paris, je n'ai pas  encore trouvé le temps de venir présenter mes civilités-blogueuses ! Mais j'ai un mot d'excuses dûment signé par ma secrétaire démissionnaire, je veux parler bien sûr de ma (presque) Persane, sans papiers, qui a lâchement abandonné le clavier après avoir retrouvé ses habitudes montmartroises. Me voici donc de retour et dès le lendemain de mon arrivée pour ne pas sombrer dans la déprime "post-vacancières" comme d'autres chavirent dans le baby-blues, j'ai chargé ma musette dès le lendemain, de réunions multiples, de lessives-repassges, de factures et de comptes etc. Mais il me fallait également vite, vite combler mon MANQUE et me faire un SHOOT immédiat de spectacles. YOUPI ! 4 pièces en trois jours, c'est dire si le MANQUE  était profond ! J'ai commencé par deux pièces dans la même soirée - histoire de me faire un petit sniff genre Avignonnais- 19h30 : "ONCLE GOURDIN" de Sophie Pérez et Xavier Boussiron. Oncle-Gourdin_theatre_fiche_spectacle_une.jpgJe me réjouissais d'aller voir un spectacle de cette compagnie qui ne fait certes pas l'unanimité, mais qui m'a souvent réjouie par son inventivité, son impertinence, son côté provoc qui "déconstruit" (si je peux me permettre d'emprunter ce terme à feu Derrida) les formes classiques du théâtre pour naviguer du côté de la performance foutraque, mais pas totalement dépourvue de sens. DÉCEPTION, cet oncle Gourdin privilégie totalement le côté foutraque au détriment total du sens. Certaines images outrancières poussent au rire, mais ce n'est pas suffisant pour faire un spectacle. Applaudissements pour l'énergie déployée par les acteurs et hop , je file dans la grande salle du Rond-Point au dessus pour voir à 21h "RENÉ L'ÉNERVÉ" opéra-bouffe et tumultueux signé par le maître des lieux  Jean-Michel RIBES. Je connaissais le sujet - tout le monde le connait maintenant ...l'irressistible ascension de Nicolas 1er - j'étais en attente et vaguement inquiète quant au résultat.140x187.jpg Mon inquiétude était justifiée. Il est très difficile de faire mieux que certains humoristes talentueux et réellement incisifs dans le genre Christophe ALÊVEQUE ou Stéphane GUILLON en s'attaquant à la satire du monde politique qui se caricature lui-même sous nos yeux chaque jour. Ici,  le début est très prometteur avec un choeur antique déjanté qui commence par nous mettre l'eau à la bouche, mais hélas! hélas! hélas! les deux heures qui suivent sont longues, longues, longues...et la charge est lourde, elle manque singulièrement de poids ! Dommage. (pour une critique plus approfondie, je vous conseille: ce blog) Je vous réserve les deux autres pièces pour demain...pour vous laisser souffler  et j'y ajouterai peut-être une petite visite des journées du patrimoine !)

Publié dans HUMEUR DU JOUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chantal 18/09/2011 09:53



Quel programme!En espérant que les autres pièces t'emballent un peu plus!


Bisous.



Laurence 19/09/2011 22:50



hum...hum...à voir. J'y retourne sans doute demain.! La bise